France |  Suisse |  International
Forum général ARCHICAD
Simon
Messages :
Souhaits
Sent : 03/04/2004 12:09:31

Marques de zones: Pouvoir associer une marque de zone par combinaison de calque. Par exemple, un plan de projet en phase DCE tous corps d'état, sans équipements électriques, possède des marques de zone détaillées. Un plan d'électricité, plus dense en information pourrait se contenter de marques de zone simples (nom et numéro du local). Le simple choix d'une combinaison de calque pourrait agir directement sur le type de marque de zone souhaitée. Contraintes: Après une commande de contrainte (translation, rotation, etc…), pourrait-on supprimer l'étape de pression de la touche "R" pour entrer une valeur métrique? La simple saisie sur le pavé numérique pourrait suffire. Par extension, lors de la saisie de valeurs métriques, il serait parfois agréable de procéder à des opération algébriques par ex. (Ctr "T" "12"+"5"). L'objet subira donc une translation de 17unités. Groupes Auto: Commande à élargir sur "options de duplication". Actuellement, bien que la fonction "groupes auto" soit activée, lors d'une duplication d'éléments, les éléments dupliqués ne sont pas associés en groupes. Par ex. Sélection d'un objet>Option de duplication>Distribution 20 copies. Les 21 objets devraient pouvoir être groupés automatiquement. Par contre, si la fonction "groupes auto" serait désactivée, ces objets ne seraient pas groupés. Fenêtre coupe: Pour les architectes, le travail sur plan est aussi important que le travail sur coupe. Pour ma part, je suis obligé de "délier la coupe du modèle" beaucoup trop tôt dans l'avancement du projet, les informations sur cette fenêtre coupe étant trop "déductives" de la fenêtre plan. Pour ce faire : Faire apparaître les hauteurs d'étage sur la coupe. A l'instar de l'origine absolue, il s'agirait de trouver des lignes en filigrane et en arrière-plan, donnant les hauteurs d'étages. Ces lignes ne s'imprimeraient pas mais seraient "attractives" (comme un point chaud, mais sur la ligne entière). Pour aller plus loin dans ma réflexion, les murs coupés pourraient être édités de la même manière que sur le plan, mais dans leur altitude. Par exemple, les commandes "ajuster" ; "étirer-réduire" ; "rotation" seraient actives et opérationnelles. Sur une façade, par exemple, toutes les fonctions de duplication, translation/copie, etc pourraient également être actives et opérationnelles. D'une manière générale, la coupe ne serait plus déductive du plan, mais "inter-active" avec le plan. Idéalement, et cela pourrait être une base de réflexion, il faudrait pouvoir commencer un projet en dessinant une coupe (avec les outils classiques : murs, dalles, poteaux, fenêtres, etc…). Le plan serait donc déduit de la coupe, puis inversement. A mon sens le développement de cette notion est plus fondamentale dans la manière de développer un projet, que le travail dans la fenêtre 3D. Fenêtre coupe toujours deux remarques supplémentaires : La translation d'éléments groupés dans la fenêtre coupe n'est pas optimisée. Seuls les éléments vus subissent la translation et non pas ceux en "arrière" de la coupe ou en "avant non vus". C'est très pénible. Par exemple, si l'on a une file de 20 poteaux "groupés", que l'on crée une coupe transversale à sa moitié, les 10 poteaux en arrière et non vus ne subissent pas les transformations opérés sur les poteaux vus. C'est très dommageable, car il faut alors les retrouver en plan, et en modifier depuis la fenêtre plan les altitudes et hauteur telles qu'on les souhaite en coupe. Beaucoup trop d'opérations de dessin pour une action. Deuxième remarque : lors de l'édition d'une coupe, j'aimerai bien retrouver sur la fenêtre coupe les noms de zone des pièces coupées. Lesquelles catégories de zone seraient également éditables dans la fenêtre coupe. Plan de coupe: Il y a eu sur ce forum, une discussion sur la hauteur idéale d'un plan de coupe à 1 mètre. Cette notion est une notion fondamentale de dessin technique, mais qui en architecture est pour moi non valide. Je pense qu'il est important de faire figurer une fenêtre, même si son hauteur d'allège est à 4.00m. La lecture de la valeur d'allège, justement, permet de se rendre compte de l'espace projetée. Par contre la notion évoquée de demi-étages peut être intéressante. C'est pourquoi elle pourrait trouver sa place dans une nouvelle rubrique du navigateur, afin de ne pas "polluer" la stratification rationnelle des étages. Je trouverai pénible d'appuyer deux fois sur mon raccourci clavier pour aller à l'étage supérieur. A+


 
 © ABVENT 2017       |  Contacts | Recrutement | Le groupe Abvent